ActusMédias

Les annonceurs canadiens sur-investissent dans le numérique et sous-investissent en télé

Ils ratent jusqu’à 4% de revenus générés en plus par les médias selon Accenture

Bien que les dépenses publicitaires en télé et numérique génèrent des ventes, les annonceurs canadiens sur-investissent dans le numérique et sous-investissent en télé, selon Accenture. Dans la nouvelle étude “The Moneyball Moment for Marketing in Canada“, pour thinktv, l’entreprise évalue le retour sur investissement des différents médias.

L’étude a permis de dégager 5 idées importantes.

Les médias sont un moteur de croissance au Canada

Les annonceurs canadiens dépensent 1,7% de leurs revenus dans les médias, soit 2 fois moins que les annonceurs américains. Pourtant, le retour sur investissement au Canada est environ 10% supérieur à celui des voisins du Sud.

Les grandes marques sous-investissent en télé

Accenture constate un écart de 5% entre les dépenses réellement investies et les dépenses optimales en télé. On constate aussi un sur-investissement de 3% en numérique. Avec cette répartition déséquilibrée, Accenture estime que les annonceurs canadiens ont potentiellement manqué jusqu’à 4% des revenus générés par les médias.

dépenses publicitaires télé numérique annonceurs canada accenture

La télévision a un effet de halo sur les médias numériques

Sans le halo de la télévision linéaire, le retour sur investissement moyen de la publicité numérique diminuerait de 19%.

La télévision offre le plus gros avantage sur le prochain dollar dépensé

Les annonceurs voient un meilleur retour sur chaque dollar supplémentaire investi en télé par rapport à un dollar dépensé sur d’autres médias. Accenture recommande d’investir un peu plus de la moitié du budget en télé pour maximiser le ROI des médias numériques.

dépenses incrémentales

Le contenu vidéo long format représente une occasion importante sur le marché canadien

Le contenu vidéo long format s’est développé à un taux de croissance annuel composé de 20%. Pourtant, les dépenses publicitaires de contenu vidéo long format n’ont augmenté qu’à un taux de croissance annuel composé de 8%.

L’étude d’Accenture se base sur l’analyse de plus de 3 milliards de dollars de dépenses publicitaires; le nombre de téléspectateurs; les données des points de vente de 105 marques sur plus de 4 ans.

Laisser un commentaire

Partages