ActusMédias
logo d'actufuté, le programme de la FCJ soutenu par Google News Initiative.

La Google News Initiative verse un million de dollars à la Fondation pour le journalisme canadien

La subvention servira à créer des outils pour discerner le vrai du faux

La Google News Initiative (GNI) a versé un million de dollars à la Fondation pour le journalisme canadien (FJC). Ces fonds serviront à élargir la portée du programme Actufuté. Il aide les Canadiens à faire la part des choses entre vraies nouvelles et désinformation.

Ainsi, la subvention permettra d’offrir aux éditeurs canadiens des outils conçus par des experts et des éducateurs. Ils prendront la forme de messages d’intérêt public interactifs et de contenu numérique.

Les Canadiens font difficilement la part des choses

Les efforts de Google News Initiative et de la FJC viennent à point nommé au Canada. En effet, 40% des Canadiens affirment avoir du mal à faire la part des choses entre vraies nouvelles et désinformation. L’étude menée par le Earnscliffe Strategy Group révèle que 53% des répondants ont lu des articles contenant des faits déformés pour promouvoir certaines idées. Ils étaient aussi 46% à avoir vu des grands titres qui semblaient faire référence à des nouvelles, mais qui étaient en fait associés à du contenu payé ou à des annonces.

Une telle confusion provoque une érosion de la confiance qui menace assurément les fondements de notre démocratie. La manipulation et la déformation des faits engendrent plusieurs conséquences, comme un sentiment de méfiance envers nos dirigeants, des atteintes à la réputation non fondées, une promotion de la haine et une hausse des membres de groupes extrémistes. Nous sommes très reconnaissants que la Google News Initiative appuie nos efforts de littératie médiatique et reconnaisse l’importance de notre travail.

Natalie Turvey, présidente-directrice générale de la FJC

L’objectif est de rendre le programme Actufuté accessible à tous les Canadiens en prévision des élections fédérales de cette année. La FCJ déploiera d’ailleurs le programme auprès de plus d’un million d’élèves canadiens.

Par ailleurs, la FJC utilisera les conclusions d’Earnscliffe et d’autres ressources pour rédiger un livre blanc détaillé sur la propagation des fausses nouvelles et ses répercussions, ainsi que sur les solutions pour prévenir la manipulation des faits en ligne.

Laisser un commentaire

Les articles les plus lus

Envoyez-nous vos nouvelles!

Faites parler de vous en envoyant votre nouvelle ou vos communiqués à ActusMédiasQC.

Envoyer vos nouvelles
Partages