ActusMédias

Une campagne de sociofinancement majeure pour relancer CIBL

Plusieurs personnalités publiques appuient la campagne pour aider la nouvelle équipe de CIBL

C’est sous le thème “Nulle part ailleurs qu’à CIBL” que la station lance sa campagne majeure. En plus de souligner la programmation d’été, en ondes dès le 16 juin, elle donne le coup d’envoi à la campagne de sociofinancement visant à remettre financièrement sur pied CIBL. Plusieurs personnalités publiques dont Kent Nagano, Nathalie Bondil, Fred Dubé, Judith Lussier et Catherine Éthier ont accepté de participer à des capsules vidéo destinées à promouvoir la campagne de financement.

La campagne de 35 jours, ouverte sur La Ruche, vise à amasser 35 000$ auprès d’auditeurs, citoyens et partenaires. Parallèlement, l’équipe de CIBL sollicitera de grands donateurs et des compagnies privées afin qu’ils s’impliquent dans la relance de la radio indépendante.

Ce n’est pas vrai qu’on pouvait laisser à la dérive une institution radiophonique aussi importante que CIBL. Notre engagement est envers cette station iconique, mais aussi envers la liberté d’expression, et les ondes indépendantes. Cette radio appartient à la collectivité!

Jeanne Doré, présidente du Conseil d’administration

L’équipe de CIBL a retenu une douzaine de projets pour la nouvelle programmation estivale de la station. L’ensemble de la programmation et ses animateurs seront dévoilés le 16 juin prochain.

On sait toutefois que Jean-Philippe Baril-Guérard, Matthieu Dugal, Marianne Gauthier et Mustapha Aramis animeront J.V. (Jeux Vidéos). Il s’agit d’un magazine radio hebdomadaire qui se sert du jeu vidéo pour une réflexion plus large que le jeu lui- même, en se penchant sur son impact culturel, sa valeur artistique, sa capacité à refléter la société, et en levant le voile sur son arrière-scène. De plus, Gabrielle Anctil, Claudine Dib et des collaboratrices seront au micro de l’émission féministe Spotcast. Finalement, l’émission Atelier sera dédiée aux arts contemporains à Montréal, avec Benjamin J. Allard et toute une équipe de chroniqueurs.

Laisser un commentaire

Partages