ActusMédias
Image illustrant la récente étude sur l'industrie de la créativité numérique au Québec.

Portrait de la créativité numérique au Québec : une industrie florissante tirée par le jeu vidéo

Xn Québec, Alliance numérique et COOP La Guilde dresse le profil dans une récente étude

L’industrie de la créativité numérique contribue à hauteur de 1,2 milliard de dollars canadiens à l’économie québécoise. Elle croît de plus de 13% par année.

Xn Québec (l’Association des producteurs d’expériences numériques, qui présente les PRIX NUMIX) s’est associée à l’Alliance numérique et à COOP La Guilde afin de réaliser cette étude. Le mandat donné : délimiter les contours de l’industrie de la créativité numérique, évaluer son importance économique au Québec et identifier ses principaux besoins et enjeux.

Dans le cadre de cette étude, le secteur de la créativité numérique est celui dont relèvent des activités commerciales impliquant la production de contenus et d’expériences grâce à des outils informatiques et des technologies numériques.

Hormis le Québec, les principaux marchés d’exportation se situent en Amérique du Nord, et en Europe dans une moindre proportion. Près de 4 entreprises sondées sur 10 (39%) sont présentes en Chine. Les marchés en dehors du Québec qui les intéressent le plus sont l’Amérique du Nord et l’Europe. Parmi les entreprises qui ne sont pas présentes en Chine, moins de 10% ont exprimé un intérêt envers ce marché.

Graphique concernant les marchés des entreprises de la créativité numériques.

Le profil des entreprises

Le secteur compte de jeunes entreprises, qui ont une moyenne de 10 ans d’existence. Parmi elles, 20% ont moins de 3 ans. La moitié des entreprises du secteur sont de petite taille, avec moins de 10 employés. Et plus du tiers des entreprises sondées ont un chiffre d’affaires entre 1 et 5 M$.

35% d’entre elles se consacrent à une seule activité, principalement dans les secteurs du jeu vidéo et des activités de communication corporative (production vidéo, communications et marketing), tandis que 22% maintiennent 5 activités ou plus.

Plusieurs entreprises fonctionnent selon un modèle hybride entre production originale et production de service : 38% ont ainsi pu s’autofinancer.

La croissance de l’emploi dans le secteur augmente de plus de 10% chaque année au Québec.

Le secteur du jeu vidéo

Le secteur du jeu vidéo a profondément transformé l’industrie de la créativité numérique. En 2009, on comptait en effet 48 studios de jeux vidéo au Québec, alors qu’en 2017, il y en avait 1 982.

À côté de géants transnationaux comme Ubisoft et Warner, on trouve un nombre important de studios indépendants (à ce jour, COOP La Guilde compte 160 studios parmi ses membres).

Les enjeux d’un secteur en forte croissance

Dans cet écosystème où technologie, créativité et culture sont étroitement liés, les politiques publiques, tout comme les outils financiers et les instruments de mesure, sont souvent inadéquats et difficilement adaptables. Par exemple, la pénurie de personnel qualifié est un phénomène que vivent plusieurs industries. Mais certains intervenants perçoivent les politiques fiscales comme un avantage indu dont bénéficient surtout certaines grandes entreprises quand il s’agit de recruter les meilleurs talents.

Le développement de la propriété intellectuelle est également un autre enjeu.

L’étude complète est disponible ici.

Méthodologie

Les auteurs de l’étude ont sollicité la participation des 270 entreprises membres de ces trois groupes. Soixante-sept d’entre elles ont accepté de participer à une entrevue semi-dirigée. Les répondants ont également reçu un lien vers un sondage anonyme en ligne qui portait sur des éléments plus sensibles, dont la dimension financière de leurs activités.

Laisser un commentaire

Partages