ActusMédias
Pile de journaux.

Le gouvernement prêt à soutenir les médias québécois en modifiant ses politiques en matière de publicités ?

L’Assemblée nationale du Québec a adopté à l’unanimité une motion déposée par la députée de Verdun

La députée de Verdun, Isabelle Melançon, a déposé une motion à l’Assemblée nationale du Québec. Elle demande au gouvernement de revoir rapidement l’ensemble de ses politiques en matière de publicités afin d’assurer que les dépenses publicitaires du gouvernement favorisent un équilibre dans les revenus des médias régionaux et nationaux.

Les députés ont adopté la motion à l’unanimité. Elle vise à appuyer les médias d’information québécois en leur consacrant notamment une part plus importante des dépenses publicitaires du gouvernement. Cela se ferait non seulement en respectant le 4% d’investissement dans les médias communautaires, mais aussi, en cessant les publicités gouvernementales sur des plateformes étrangères comme Facebook, Amazon et les autres qui nuisent aux médias québécois.

La motion

En effet, la motion demande au gouvernement québécois une réelle exemplarité dans ses dépenses publicitaires “afin de contrer l’exode des revenus publicitaires des médias traditionnels vers les plateformes numériques étrangères et de garantir la justice fiscale entre celles-ci et les entreprises québécoises”. Elle vise également à “revoir rapidement l’ensemble des politiques gouvernementales en matière de publicité afin d’assurer que les dépenses publicitaires du gouvernement favorisent un équilibre dans les revenus des médias régionaux et nationaux”. Ces exigences doivent aussi s’appliquer aux différents ministères et organismes gouvernementaux.

L’offre d’une information québécoise de qualité et diversifiée est essentielle pour la vitalité de la vie démocratique québécoise et le gouvernement doit jouer un rôle de premier plan pour assurer sa protection. Je demande donc au gouvernement qu’il donne l’exemple et qu’il impose à ses ministères de publier ses publicités dans les médias québécois.

Isabelle Melançon, députée de Verdun et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications

La Fédération nationale des communications de la CSN (FNC-CSN) salue la motion

La FNC-CSN a salué la motion adoptée à l’unanimité. Il s’agit d’une demande récurrente depuis plusieurs années.

Il s’agit pour nous d’une demande récurrente depuis plusieurs années. Nous sommes donc extrêmement satisfaits de l’unanimité avec laquelle les différents partis ont reconnu la qualité et la diversité de l’information journalistique et l’importance de celle-ci pour la démocratie. Un changement d’orientation était devenu plus que nécessaire afin d’appuyer financièrement les médias par le biais des dépenses publicitaires gouvernementales et d’assurer une meilleure justice fiscale. Nous espérons que ce geste enverra un message clair à l’ensemble des annonceurs québécois afin de soutenir nos médias plutôt que les géants étrangers. C’est le meilleur choix pour le bien de nos entreprises, de notre économie et de notre société. Nous espérons que le gouvernement reverra ses pratiques publicitaires dans les meilleurs délais et que le gouvernement fédéral emboîtera le pas.

Pascale St-Onge, présidente de la FNC-CSN

Rappelons également qu’une commission parlementaire sur l’avenir des médias de l’information se penche actuellement sur le sujet afin d’élaborer des solutions visant à permettre aux médias de l’information de vivre et non plus de survivre partout sur le territoire du Québec.

Laisser un commentaire

Partages