ActusMédias
logo rogers

Rogers Média recentre sa stratégie de contenu de magazines vers le numérique

Pour atteindre ses objectifs, Rogers Média se départira de Châtelaine, de LOULOU et de L’actualité

Rogers Média a annoncé ce vendredi des changements clés à son portefeuille de magazines pour répondre aux défis continus auxquels fait face l’industrie des médias imprimés.

Ainsi, à partir de janvier 2017, FLARE, Sportsnet, MoneySense et Canadian Business seront offerts exclusivement sur le web et sur leurs applications. Du nouveau contenu sera publié chaque jour. La fréquence de l’impression de Maclean’s (une fois par mois), Châtelaine (six fois par année) et Today’s Parent (six fois par année) sera réduite. HELLO! Canada demeurera une publication hebdomadaire. Ces quatre magazines offriront du nouveau contenu numérique par l’intermédiaire de Texture, de leur édition numérique, de leur site web et de leur application. Les versions imprimées sortiront en même temps que les versions numériques dans Texture, sauf Maclean’s, qui paraîtra chaque semaine dans Texture.

Pour atteindre ses objectifs, Rogers Média se concentrera sur ses marques de langue anglaise et se départira des magazines francophones ChâtelaineLOULOU et L’actualité ainsi que de toutes les publications interentreprises.

Nous allons dans la même direction que notre lectorat en multipliant notre contenu numérique pour faire progresser nos marques de magazines. Nous avons déjà fait des investissements importants dans la création de contenu et l’accessibilité de ce dernier sur les plateformes numériques, y compris Texture, Sportsnet NOW et GameCentre LIVE de la LNH par Rogers, et l’annonce d’aujourd’hui s’appuie sur ces acquis.

Rick Brace, président, Rogers Média

Rogers Média investit dans les créateurs de contenu, les capacités et les installations numériques pour produire une programmation numérique et incarner une culture axée sur le numérique. L’entreprise s’est engagée à investir plus de 35 millions de dollars en capital et en marketing pour créer et faire la promotion du contenu numérique et pour assurer la transition vers une infrastructure essentiellement numérique.

Il est clair depuis un certain temps que les Canadiens passent des médias imprimés aux médias numériques et il est important pour nous de suivre la tendance et la demande. Nous sommes bien plus qu’un ensemble de marques de magazines et nos plateformes numériques ont connu une croissance rapide ces dernières années. Maintenant, il est temps d’accélérer le changement.

Steve Maich, premier vice-président, Contenu et édition numériques, Rogers Média

Les abonnés aux versions imprimées continueront de recevoir leurs magazines en version imprimée jusqu’à la fin de l’année. Différentes options seront offertes selon les besoins des clients et le statut de leur abonnement. S’ils le souhaitent, les abonnés pourront demander le plein remboursement de leur compte.

Laisser un commentaire

Partages